Une action sur le pont enjambant l'A46-Sud Ă  hauteur de Communay

Elle a réuni des élus en écharpe et des représentants des associations de FRACTURE dont les communes de l’Est et du Sud-Est lyonnais sont impactées par les conséquences du déclassement de l’A6-A7. Puisque des mesures sont prises pour faire mieux respirer le centre-ville, alors d’autres doivent être prises pour améliorer la qualité de l’air et la mobilité sur l’Est et Sud-Est lyonnais. En effet nos communes devraient réglementairement être englobées dans le périmètre du Plan de Protection de l’Atmosphère lyonnais tout autant que celles du cœur de l’agglomération, or ce n’est pas le cas.

.La position de FRACTURE et des élus des municipalités impactées est très claire : c’est NON au transfert du trafic routier de transit sur l’Est et le Sud-Est lyonnais tant que toutes les conditions ne sont pas réunies, c’est-à-dire un Anneau des sciences construit, et des compensations en mobilités sur nos secteurs afin de vraiment réduire le trafic routier. A l’heure où la pollution atmosphérique est responsable du décès de 45 000 personnes chaque année en France exposées à des seuils trop élevés, il conviendrait plutôt de réfléchir aux alternatives pour les populations de l’Est et du Sud-Est lyonnais. On a des propositions !


Articles de presse
Suivez nous sur